Home»International»Napoléon et le vignoble de San Martino sur l’Ile d’Elbe

Napoléon et le vignoble de San Martino sur l’Ile d’Elbe

0
Shares
Pinterest Google+

L’Île d’Elbe est un endroit magique posé au milieu de la Méditerranée entre la Corse et la Toscane, si proche de la France. Si les marins connaissent Portoferraio, les amateurs de vins pourront y découvrir le vignoble de San Martino. En effet, 2021 sera une année sous les projecteurs pour l’île d’Elbe, protagoniste du bicentenaire de Napoléon Bonaparte.

Parmi les curiosités sur l’Île d’Elbe, on peut y trouver les vestiges d’un vignoble.

Le débarquement de Napoléon Bonaparte à l’Île d’Elbe se produit le 4 mai 1814, à Portoferraio, où il est possible de voir encore aujourd’hui la zone exacte où le premier empereur français a posé les pieds sur l’île. Depuis ce moment et jusqu’au 27 février 1815, la vie des habitants de l’Île d’Elbe s’est vue perturbée par la présence de Napoléon et ses traces sont encore partout. En attendant de pouvoir célébrer le bicentenaire de sa mort, qui s’est produite le 5 mai 1821,  curiosités que peu de gens connaissent et qui ont caractérisé le séjour de l’Empereur sur l’île, parmi des rencontres, des projets visionnaires et des légendes romantiques.

La ferme idéale : le projet vinicole de San Martino
On attribue historiquement à Bonaparte le mérite d’avoir établi la première AOC de l’Île d’Elbe, en reconnaissant la valeur du vin Aleatico, une découverte faite grâce à la récupération du Privilegio dell’ Imperatore, un document qui peut être considéré comme une sorte d’AOC ante litteram. La passion de Napoléon pour les vins s’est traduite pendant son séjour à l’Île d’Elbe en un projet ambitieux comme la réalisation d’une société vinicole et une réserve de chasse autour de San Martino, où il a fait planter des cépages divers à proximité de la belle résidence, en imaginant même deux étiquettes : le rouge Côte de Rio, inspiré dans la couleur rouge des montagnes riches en minéraux, et le blanc Monte Giove qui rappelait le granit du sommet du même nom, en calculant avec précision confirmée par la vendange de 1815 (qu’il n’a pas réussi à voir) combien de tonneaux il aurait obtenu.

Pour le bicentenaire de la mort de Napoléon Bonaparte, l’objectif d’Elbe est de créer une semaine napoléonienne qui deviendrait un évènement annuel récurrent, capable d’offrir à celui qui le souhaite des vacances participatives riches en histoire et culture.

« Nous sommes déjà en contact avec des associations internationales importantes telles que la Fédération Européenne des Cités Napoléoniennes et Route Napoléon avec lesquelles nous organisons cet anniversaire important et nous avons impliqué toutes les communes de l’île et les activités à niveau national pour créer à partir du mois de mai (et puis pendant tout l’été 2021) un agenda d’évènements vraiment spéciaux et valoriser le grand patrimoine de l’Île d’Elbe, souvent encore peu connu », a affirmé M. Niccolò Censi, coordinateur de la Gestion Associée des Communes pour le Tourisme de l’Île d’Elbe.

Previous post

Hillebrand prend le controle de VignoblExport

Next post

Primeurs à Bordeaux, un millésime 2020 diabolique et exceptionnel !