Home»Distribution»Distribution en croissance des Côtes du Rhône en France et à l’export

Distribution en croissance des Côtes du Rhône en France et à l’export

0
Shares
Pinterest Google+

La grande famille des vins des Côtes du Rhône affiche des signes de reprise positifs à destination des consommateurs en France et à l’international, avec des marchés en progression de + 5 % par rapport à la dernière campagne.

La reprise des ventes sur le marché américain, grâce au bénéfice du moratoire et à l’abandon des taxes Trump, et le bon comportement des marchés européens augurent une belle dynamique. Malgré un contexte particulièrement compliqué et chahuté (restrictions sanitaires Covid, taxe Trump, Brexit…), les sorties de chais totales des AOP des Côtes du Rhône, Villages et Crus sont en augmentation de 5 % sur la campagne 2020/2021 par rapport à la précédente, + 3 % pour les sorties de chais vrac et + 8 % pour les sorties de chais conditionné.

Les marchés export des vins des Côtes du Rhône, Villages et Crus sont en croissance de + 2 % en volume et de + 12 % en valeur, avec de belles progressions au Canada (+ 14 %), en Chine (+ 8 %), aux USA (+ 6 %), et en Belgique (+ 8 %), notamment. Sur ces circuits export, on notera également une augmentation de 8,6 % en volume pour les Côtes du Rhône blancs.

En France, la réouverture des restaurants et autres lieux de convivialité au mois de juin, associée à une saison touristique française exceptionnelle dans certaines régions, ont permis le redémarrage actif des ventes de bouteilles.

Les indicateurs des circuits de ventes directes sont au vert, notamment pour le e-commerce et les ventes à la propriété. Les pratiques vertueuses se développent chaque année davantage dans les Côtes du Rhône. La part du bio dans la région ne cesse de progresser depuis 10 ans, que ce soit dans les volumes commercialisés ou dans la production. Par exemple, sur le circuit GMS, la catégorie bio est en augmentation de 13,1 % pour les Côtes du Rhône Villages par rapport à la campagne précédente.

Denis Guthmuller, Président du Syndicat Général des Côtes du Rhône, se félicite de ces bons résultats : « Malgré un contexte difficile et incertain (Trump, Brexit, Covid) notre activité se développe, et sur quasiment tous les secteurs et circuits. L’année 2021 a été exceptionnellement difficile pour la quasi-totalité des vignerons. Les très bonnes performances économiques de nos appellations sont donc une excellente nouvelle. »

Previous post

Les ventes de champagne redécollent à l’export

Next post

Jean-Remy Rapeneau (groupe G.H. Martel) élevé dignitaire de l’Ordre des Coteaux de Champagne