Home»Avis des Pros»Une consommation mondiale de vin stabilisée

Une consommation mondiale de vin stabilisée

0
Shares
Pinterest Google+

En 2018, la consommation mondiale de vins, estimée à 246 millions d’hectolitres, semblerait marquer une pause dans sa progression, influencée principalement par une baisse de la consommation en Chine et au Royaume-Uni. Les Etats-Unis sont toujours le premier consommateur mondial depuis 2011 et atteignent les 33,0 Miohl, en légère progression par rapport à l’année précédente (+1,1%). En Amérique du Sud on observe un léger recul, sauf au Brésil où la consommation 2018 resterait quasiment stable par rapport à 2017 et s’établit à 3,6 Miohl. En Europe la consommation de vins se stabilise dans la majorité des pays, à l’exception de l’Espagne (augmentation pour la troisième année consécutive avec 10,7 Miohl en 2018), le Portugal (5,5 Miohl en 2018), la Roumanie (4,5 Miohl) et la Hongrie (2,4 Miohl). En Chine, la consommation par bilan en 2018 baisserait de 6,6 % par rapport à 2017, et attendrait les 18 Miohl. L’Afrique du Sud enregistre aussi un léger recul pour atteindre 4,3 Miohl. Par contre, en Océanie, l’Australie augmente de 6,1% par rapport à 2017 et atteint 6,3 Miohl. La Nouvelle Zélande quant à elle reste quasiment stable à 0,9 Miohl.

Progression des échanges en volume et augmentation en valeur
Les échanges mondiaux en 2018 sont en légère progression avec 108 millions d’hectolitres et augmenteraient aussi en valeur de 1,2 % pour attendre le 31,3 Mrd EUR. L’Espagne continue à être le premier exportateur en volume avec 20,9 Miohl, représentant 19,4% du marché mondial. La France est toujours le premier exportateur mondial en valeur avec 9,3 Mrd EUR exportés en 2018. Les exportations de vins sont toujours largement dominées par l’Espagne, l’Italie et la France, qui représentent à eux trois, plus de 50% du volume du marché mondial en 2018, soit 54,8 Miohl. Les vins en bouteille représentent 70% de la valeur totale des vins exportés en 2018. En termes de valeur les vins effervescents atteignent 20% du marché mondial (bien qu’ils ne représentent que 9% du volume total exporté). En 2018, les exportations en vrac (>10L) ont reculé en volume (-5%) mais augmenté en valeur (+3,8%). Le BiB (2-10L) représente 4% des volumes et 2% de la valeur. Les cinq premiers pays importateurs – Allemagne, Royaume-Uni, Etats-Unis, France et Chine- représentent plus de la moitié des importations totales.

Sources : OIV

Previous post

Vinexpo se réorganise à Bordeaux et se développe à l'international

Next post

La Maison de Champagne GH Martel & C° célèbre 150 ans d’histoire