Home»Régions»Toutes les Terrasses du Larzac

Toutes les Terrasses du Larzac

0
Shares
Pinterest Google+

Liaison entre les hautes terres du Massif Central et la Côte Méditerranéenne, les Terrasses du Larzac offrent une multitude de paysages tous plus beaux les uns que les autres. Du lac du Salagou jusqu’à Saint-Guilhem-le-Désert, en passant par les coteaux d’Aniane et les contreforts de Pégairolles, les vignes s’agrippent depuis des siècles sur de maigres parcelles. Dans certaines parcelles, comme l’explique dans ses “paraulas” Charles-Walter Pacaud de la Croix Chaptal, on peut trouver jusqu’à 10 types de roches différentes.

Les vins des Terrasses du Larzac ont plus que du style, un sacré caractère qui s’affirme par l’attachement viscéral du vigneron à sa vigne et la volonté qu’il a d’extraire la substantifique moelle de sa terre tout en s’appuyant sur la diversité que lui offre son encépagement.

Un vignoble en V au nord-ouest de Montpellier

Organisé en un V dissymétrique de 45 km sur 20 km, correspondant aux vallées de la Lergue et de l’Hérault, le terroir des Terrasses du Larzac, relèvement brutal du Massif Central, possède de nombreux atouts : sols et sous-sols très divers, altitude élevée favorisant des nuits plus fraîches qu’au coeur du Languedoc. Le nord de la région est bordé sur toute sa longueur par le causse du Larzac, dont le Mont Saint-Baudille, que les vignerons ascensionnent tous les ans au mois de mai, culmine à plus de 800 m. Les vignes classées en AOC Terrasses du Larzac couvrent une superficie de 2 000 ha sur les contreforts du causse et sur les anciennes terrasses, de 80 à 400 m d’altitude.

Une situation géographique particulière, avec des amplitudes thermiques jour/ nuit pouvant atteindre plus de 20 degrés en été, qui favorise une maturation lente et progressive des raisins pour faire naître des vins d’une grande complexité aromatique et d’une remarquable fraîcheur, fruits d’une dominante climatique liée à l’altitude du plateau du Larzac.

Pour révéler toute la grandeur et la diversité de ce terroir, les vignerons des Terrasses du Larzac jouent sur la gamme des 5 cépages languedociens – grenache, syrah, mourvèdre, cinsault, carignan – afin d’exprimer au mieux la personnalité de chaque type de sol (argilo-calcaire, ruffes ou terres rouges, sables granitiques, schistes, galets…) Nombreux sont les vignerons qui labourent entre les vignes, en s’interdisant l’emploi de tout produit chimique, en élevant les vins comme s’il s’agissait de personnes sensibles.

La zone des Terrasses du Larzac a toujours affirmé sa vocation qualitative, tant par la précocité de sa production en VDQS et son influence à l’origine de la création de l’appellation Coteaux du Languedoc, que par sa contribution à la renommée nationale et internationale des vins du Languedoc ces 30 dernières années. Générosité languedocienne léguée par le soleil Fraîcheur septentrionale provenant de l’altitude Force du terroir soulignée par l’assemblage des cépages Le profil des Terrasses du Larzac pourrait se résumer à ces trois caractéristiques essentielles, mais ce serait faire l’impasse sur leur diversité et leur richesse. Ces vins jouent l’équilibre, entre profondeur et élégance, complexité et vivacité, garde et accessibilité, dans une palette aromatique qui va des fruits rouges bien mûrs aux épices, en passant par la garrigue, l’olive noire, le cuir et la réglisse. Ils sont fins ou puissants, séducteurs ou réservés, mais tous sont généreux et intenses …

Lire la suite dans la RVI N°3945 de janvier-février 2019

Previous post

Wilson Daniels devient l'importateur exclusif des vins Edmond de Rothschild Heritage aux USA

Next post

Sibylle Scherer, présidente de la Maison Chandon