Home»Avis des Pros»Point de Vue – Elodie Le Dréan.

Point de Vue – Elodie Le Dréan.

0
Shares
Pinterest Google+

Responsable Filière Vin de Sud de France Export (devenu Sud de France Développement), Elodie Le Dréan pilote 250 actions par an pour booster la marque ombrelle régionale.

L’idée de Georges Frêche était de doubler la mise quand 1€ était investi par les Interpros et de jouer le jeu de la marque Sud de France symbolisant des valeurs françaises et d’art de vivre après que l’idée de Septimanie avait fait flop, La marque  été lancée en 2006 mais les interprofessions ont eu beaucoup de mal à se fédérer. Le président de région a donc repris la main en confiant finalement Sud de France aux services de la région qui avaient déjà un département d’aide aux entreprises pour l’export. Aujourd’hui, la marque fonctionne en collaboration avec quasiment toutes les interpros et les débats sont moins politisés. (…)

Nous nous fixons de vrais objectifs marketing tout en maintenant un positionnement prix minimum de 2€ TTC. Nous donnons les moyens au ‘trade’ de capitaliser sur une marque qui doit servir de repère pour le consommateur en les aidant à améliorer sa visibilité et en fournissant pour cela un appui logistique et financier.(…)

Les Maisons se sont structurées, ont étoffé leur réseau, gagné la confiance des importateurs et devenu des interlocuteurs privilégiés pour répondre à leurs questions et leurs besoins. Elles assurent également le suivi des produits en rayon. (…)

Notre leitmotiv est qu’ils affichent la marque sur leurs leurs bouteilles afin qu’elles soient un relais de communication quand on fait une campagne d’affichage ou dans les média. C’est aussi à eux de débroussailler le terrain et pas d’arriver en demandant ‘Je viens de passer du vrac à la bouteille. Je fais quoi pour exporter ?’. On peut dégrossir avec un pré diagnostic mais nous faisons du conseil empirique, pas du consulting. (…)

La marque à été créée pour sensibiliser le plus grand nombre de consommateurs, en faisant le grand écart entre des produits à 3-4€ et ceux à 30-40€. C’était notre vocation démocratique, c’est aussi sa limite.(…)

Nous allons suivre de plus près l’adhésion, à valider tous les deux ans, pour être sûr qu’un vin en Pays d’Oc n’a pas muté en Vin de France (pour rester cohérent puisque nous défendons les appellations d’origine) ou n’est pas déclaré en IGP Île de Beauté ou Méditerranée, hors région.(…)

L’une des dernières évolutions en cours concerne la mise en place d’un programme diplômant sur trois ans destiné à former plus de 2000 wine educators en Amérique, en Europe, et en Asie.(…)

Lire l’article complet dans la RVI de février 2013.

Previous post

1er Vinisud Shanghai du 26 au 28 février 2013.

Next post

Coup de froid sur le bio - édito de février 2013.