Home»Distribution»Les vins du Val de Loire en GD pour les fêtes

Les vins du Val de Loire en GD pour les fêtes

0
Shares
Pinterest Google+

Alors que la période des fêtes de fin d’année approche à grands pas, les vins du Val de Loire s’apprêtent à sortir des linéaires de la grande distribution pour rejoindre les tables de fêtes. Près de 10 millions de bouteilles d’appellations ligériennes devraient ainsi être vendues en décembre dans les grandes surfaces, ce qui représente environ 9 % des ventes annuelles*.

Les blancs secs : les plus gros volumes
Les plus vendus seront les vins blancs, avec 36 % des volumes, soit 3,4 millions de bouteilles. Les musca-dets représentent à eux seuls 57 % des ventes (près de 2 millions de bouteilles) et sont la deuxième AOP de vin blanc vendue en décembre derrière l’Alsace.

Les rosés : un vif succès
En seconde position, se situent les AOP rosées du Val de Loire avec 25 % des volumes, soit 2,4 millions de bouteilles. Dans cette couleur, le cabernet-d’anjou est la première AOP vendue du linéaire (1,3 million de bouteilles).

Les rouges : une présence significative
Le trio de tête est complété par les AOP rouges du Val de Loire avec 18 % des volumes, soit 1,7 million de bouteilles.
Première AOP : l’AOP saumur-champigny avec 22 % des ventes de rouge.

Les bulles : l’effervescence des fêtes
Dans cette catégorie, qui représente 18 % des volumes (soit 1,6 million de bouteilles), les AOP saumur, vouvray et crémant-de-Loire représentent 89% des vins commercialisés.

Les moelleux et les liquoreux : décembre, le mois important
La palette serait incomplète sans les moelleux du Val de Loire. Le mois de décembre est particulièrement important pour ces vins issus du cépage chenin, emblématique de la région, puisqu’ils représentent plus de 20 % des ventes annuelles pour les AOP telles que coteaux du layon, quarts-de-chaume grand cru, bonnezeaux ou encore coteaux-de-l’aubance.

La position septentrionale du vignoble ligérien, associée aux caractéristiques de ses cépages offre au vin une explosion de fruits couplée d’un équilibre élégant. Entre douceur et fraîcheur ces cuvées sont particulière-ment appréciées au moment des fêtes de fin d’année.

* Source IRI/InterLoire. Tous les chiffres concernent la commercialisation en grande distribution France (hyper, super, Proxi, Hard dis-count hors Aldi et Lidl).

Previous post

Bourgogne : Renaissance de la Maison Edouard Delaunay

Next post

Champagne Henriot, Cuvée Hemera 2005