Home»International»Les vignobles du monde à l’épreuve du Covid-19

Les vignobles du monde à l’épreuve du Covid-19

3
Shares
Pinterest Google+

Face à la situation inédite à laquelle nous sommes confrontés, les domaines et vignobles à travers le monde ont mis en place des mesures exceptionnelles afin de protéger au mieux leurs équipes tout en continuant le travail de la vigne, qui elle, n’attend pas. Voici un tour d’horizon de la situation au Chili, au Portugal et en Italie dans les vignobles Grands Chais de France.

La sécurité des travailleurs avant tout

Chez Villa Sandi, Gato Negro ou encore au sein du groupe SOGRAPE (Mateus et Gazela), des mesures de protection ont été mises en place pour assurer au mieux la sécurité de l’ensemble des personnes qui prennent part à la chaine de production des vins.
Chez Mateus, le déplacement et le travail individuel est privilégié tout en conservant des distances de sécurité recommandées dans les vignes ou au sein des caves et toutes les consignes sanitaires recommandées sont suivies à la lettre.

Même son de cloche au Chili, où les salariés du groupe VSPT Wine Group ont reçu « 12 règles d’Or » qu’ils doivent mettre en place autant sur leur lieu de travail que chez eux, le télétravail ayant été largement poussé.
En Vénétie, où se trouve Villa Sandi, une seule personne par bureau et par jour assure une permanence. Dans les vignes, fort heureusement, le gros du travail avait été fourni en début d’année et nécessite aujourd’hui moins de personnel. Il reste aujourd’hui quelques vignerons dans le vignoble qui assurent les travaux de la saison, en respectant toutes les consignes dictées par la situation sanitaire.

Au Chili, VSPT Group s’engage

VSPT Group, à qui appartient le célèbre Gato Negro, s’est proposé de désinfecter par leurs propres moyens toutes les rues des communes où le groupe opère : Molina, Pencahue, San Fernando, Isla de Maipo et María Pinto.
Par ailleurs, faisant partie de la Holding CCU, qui produit aussi de la bière et du Pisco (un alcool traditionnel à base de jus de raisin distillé), le groupe a pu produire et offrir au Ministère de la Santé chilien 60.000 litres d’alcool désinfectant pour les sols et 100.000 bouteilles d’alcool de gel désinfectants pour les mains.

En Italie, la vigne continue, ignorant tout

La vie du vignoble n’entend pas se plier à la situation sanitaire actuelle : la vigne n’entend rien du séisme qu’a été l’apparition du Covid-19. Chez Villa Sandi, on se tourne aujourd’hui vers les vendanges, prochaine grande étape de la vie de la vigne. Les équipes espèrent que la situation se sera stabilisée d’ici là et que les vendanges pourront se dérouler dans des conditions optimale et dans un climat plus serein, d’autant que la récolte s’annonce cette année excellente. Une seule crainte survit aujourd’hui concernant les vignobles à flanc de colline du Prosecco Superiore DOCG, où tout est fait à la main et nécessite la présence de nombreux travailleurs en même temps.

Villa Sandi confiant pour l’avenir

L’Italie est le pays d’Europe le plus touché par le Covid-19, les italiens de Villa Sandi se veulent tout de même optimistes. Bien que les ventes en CHR, base forte des ventes des bouteilles Villa Sandi, aient évidemment disparues pendant plusieurs semaines, les ventes en GMS et via la e-boutique de la marque ont connu une belle augmentation pendant cette période. En effet, avec la fermeture des restaurants, la consommation à domicile a augmenté tout comme les ventes en ligne.

Le vrai questionnement qui se pose aujourd’hui est sur le tourisme dans la région : les collines de Conegliano- Valdobbiadene ont été enregistrées comme site du patrimoine mondial par l’UNESCO en juillet dernier et toute la région s’attendait à une forte augmentation du nombre de visiteurs et des touristes en 2020. À la reprise, Villa Sandi s’attend à un retour du tourisme italien, d’abord uniquement régional et, ensuite, des visiteurs venus de toute l’Italie. Le tourisme européen et mondial, lui, fera bien évidemment défaut cet été. Villa Sandi, propriétaire de la Locanda Sandi, auberge et restaurant à Valdobbiadene, commence d’ores et déjà à s’organiser pour accueillir dès que cela leur sera possible leur personnel et les clients.

Voir toute l’actualité des V&S.

Previous post

Le monde du vin récolte 134.626€ au profit de #ProtegeTonSoignant

Next post

Lavinia cède Vins du Monde au groupe Vins de Lisennes