Posts In Category TRANSLATED

Tendance conso

Dans un contexte morose au premier semestre 2011 pour la balance commerciale française, les exportations de vins et spiritueux évoluent favorablement avec un chiffre d’affaires en progression de 12% sur les 6 premiers mois (soit 4,3 milliards €).

La consommation de spiritueux est stable depuis 50 ans mais a renoué cette année avec la croissance, en particulier en GD et dans les pays tiers. (…) Les exportations de spiritueux n’ont jamais autant rapporté à la France depuis 30 ans (près de 3,8 Mds€), ce qui confirme leur rôle …

LVMH vient de rendre public les résultats économiques de son premier semestre 2011. Les ventes de la branche vins et spiritueux du leader mondial du luxe se sont élevées à 1,435 milliards d’euros sur le premier semestre 2011, alors qu’elles étaient de 1,302 milliards sur la même période en 2010 …

La baisse de la consommation de vin en France revêt un caractère générationnel selon des chercheurs qui pronostiquent une accentuation de cette tendance dans les années futures. Boire du vin est devenu  » exceptionnel  » pour les personnes âgées entre 18 et 30 ans. Selon une étude réalisée par Thierry …

La tendance du vin au verre s’installe en multipliant les références. La rentabilité de cette pratique pourrait en faire un nouveau modèle économique. « Aujourd’hui 9 établissements sur 10 pratiquent le service du vin au verre » confie Nicolas Nouchi, directeur général de CHD expert. Phénomène justifié par plusieurs facteurs. …

Les ventes de cépages progressent fortement sur le marché français, et particulièrement en BIB®, rejoignant la tendance mondiale pour faciliter la compréhension des consommateurs. Clé d’entrée du marché international, le cépage s’est imposé comme une référence aussi auprès des consommateurs français. Si la majorité des vins IGP et surtout des …

Surmontant les deux années de déclin engendrées par la crise économique, les exportations de champagne renouent avec le chemin de la croissance dans les pays émergents.

Les vins effervescents en AOP ne cessent de progresser, bénéficiant en France d’une croissance et d’une valorisation encore meilleure que le champagne. La tendance générale est aux bulles.

L’offre augmentant plus vite que la demande, le marché risque d’être bientôt déséquilibré aux dépens de la valorisation. Les indicateurs sont suffisamment nombreux pour n’en pas douter : le « bio » a le vent en poupe. Les surfaces en bio et en conversion ont doublé en cinq ans, le …