Home»Histoires de Marques»Badet Clément retrouve ses racines en Bourgogne

Badet Clément retrouve ses racines en Bourgogne

0
Shares
Pinterest Google+

Badet Clément concrétise ses nouvelles ambitions en Bourgogne avec l’acquisition de la marque « Edouard Delaunay » à la Maison Boisset. Basée à Nuits-Saint-Georges, la Maison Badet Clément, créée par Laurent Delaunay et son épouse Catherine, oenologue, figure parmi les principaux opérateurs de la région, à cheval sur la Bourgogne, la Vallée du Rhône, la Provence et le Languedoc. Le rachat de la marque « Edouard Delaunay » va permettre à Laurent Delaunay de lancer une nouvelle activité de négociant-éleveur de Bourgogne, portée par cette marque au patronyme historique.

« Notre objectif est de refaire d' »Edouard Delaunay » une belle Maison bourguignonne, à l’ancienne, centrée sur le haut de gamme et l’excellence principalement en Côte de Nuits et en Côte de Beaune. Pour ce faire, nous allons réhabiliter la cuverie et les caves historiques de la maison situées au Château de Charmont, à à l’Etang-Vergy, dans les Hautes-Côtes, où nous pourrons vinifier et élever nos vins avec tout le soin nécessaire. Nous avons confié ce chantier à l’architecte Eric Rosaz (Atelier Plan de Vol). Nous avons commencé à acheter du raisin en millésime 2017,  nous sommes devenus un nouvel acteur de la vente des vins des Hospices de Beaune en nous portant acquéreur de 8 pièces et continuerons désormais pour les millésimes à venir. Nous n’excluons pas d’acheter un peu de vignes dans les années qui viennent si nous trouvons de belles opportunités. Mon grand-père avait coutume de dire que la Maison Delaunay était « la plus petite parmi les grandes Maisons ».  Mon ambition est de lui redonner ce rang même si je sais que la barre est haute. » explique Laurent Delaunay à la RVI.

La Maison « Edouard Delaunay » fut créée en 1893 par Edouard Delaunay, arrière-grand-père de Laurent Delaunay. Fils d’un marchand de vin nantais, il s’installe à Dijon et à Nuits-Saint-Georges en rachetant la maison du fournisseur bourguignon de son père. Au cours du 20ème siècle, la maison se développe tant en France qu’à l’export, et assure la distribution de quelques grands domaines de la Côte de Nuits.

Au début des années 1990, presque un siècle après la création  de la Maison, la famille Delaunay s’adresse à Jean-Claude Boisset pour sauver l’entreprise familiale qui traverse un passage difficile consécutif à la maladie de son dirigeant, Jean-Marie Delaunay, père de Laurent. C’est ainsi qu’en 1992, la Maison est cédée à la Maison Boisset.

« Nos familles ont toujours été proches et j’avais beaucoup  d’amitié pour Jean-Marie Delaunay. C’est par fidélité à cette amitié que quand Laurent m’a demandé si j’acceptais de lui revendre sa marque familiale, j’ai tout de suite accepté, considérant qu’il serait le mieux à même de lui redonner la place qu’elle mérite. » nous confie Jean-Claude Boisset.

Previous post

Les origines du vin retrouvées en Géorgie dans le Caucase à - 8000 ans

Next post

Les Maisons de vins de Bourgogne, pilier indéfectible de la Vente des Vins des Hospices de Beaune