Author Archive

Florentine Mahler-Besse

Florentine Mahler-Besse

Florentine Mähler-Besse est sémiologue du vin et journaliste.
Bordelaise, issue d'une famille de négociants et propriétaires, elle applique les Sciences du Langage au domaine des Vins et Spiritueux et suit de près l'actualité du vignoble français.

Le verrier espagnol Vidrala est un des acteurs majeurs d’Europe. Avec le rachat d’Encirc au Royaume Uni, la société familiale à 58 % et côtée en bourse a doublé de taille. Avec un chiffre d’affaire de 773 M€ en 2016, l’entreprise espagnole est un des plus gros acteurs du verre …

Après une bonne année 2015, le millésime 2016 a également la faveur des dégustateurs. Une deuxième occasion de séduire les acheteurs et renouer avec les marchés. La campagne de vente est en cours au moment où nous écrivons et les conclusions ne peuvent être généralisées. En effet, les annonces de …

En 2012, Frédéric Engerer, le directeur du Château Latour annonçait l’arrêt de la vente de vins en primeurs pour cette propriété, semant le doute sur la pérennité du système. En 2016, le sentiment de confiance revient et la filière est en ébullition…

En 2012, Frédéric Engerer, le directeur du Château Latour annonçait l’arrêt de la vente de vins en primeurs pour cette propriété, semant le doute sur la pérennité du système. En 2016, le sentiment de confiance revient et la filière est en ébullition…

Comme attendu et surtout espéré par le négoce, les propriétés ont consenti des sacrifices, tout en demeurant, en général, au dessus des pris du 2008. Les Rothschild ont donné le ton parmi les plus grands avec des baisses de 33% pour Mouton (imité par Margaux) et de 20% pour Lafite.

Château Latour, un des cinq premiers grands crus classés 1855 dans le Médoc, a annoncé lundi 16 avril son retrait du système de vente en primeur, une spécificité bordelaise respectée par l’ensemble des propriétaires. Le directeur de Château Latour, Frédéric Engerer, a ainsi fait savoir qu’« à partir du millésime …

La semaine des primeurs, le rendez-vous annuel des professionnels du vin du monde entier, qui réunit négociants et acheteurs venus déguster le millésime 2011 et discuter de sa future mise à prix, s’est ouvert lundi 2 avril.

L’an dernier, on constatait une nette diff érence entre les prix sortis avant et après les notes de Robert Parker. Un phénomène dû à l’hétérogénéité du millésime. Il n’en est rien cette année, où l’ensemble de la production, saufs accidents ponctuels, est au top. Début avril, le château Petit Bosc …

L a semaine des primeurs, organisée par l’Union des Grands Crus du 28 mars au 3 avril, a été un succès, avec plus de 6 000 visiteurs venus de 30 pays, soit une fréquentation en hausse de 43 %. Voici venue la phase plus délicate de la fixation des prix. …