Home»Non classé»Bordeaux, « ambition 2025 »

Bordeaux, « ambition 2025 »

0
Shares
Pinterest Google+

Sans le gel qui a affecté les vignobles (Blayais, Pessac, plaine de Saint-Émilion), Allan Sichel aurait pu livrer un carnet de route optimiste, basé sur la reconquête des marchés perdus à cause des modestes récoltes 2013-15 et en s’appuyant sur celle magnifique et prolifique de 2016. La preuve : Le nombre des dégustateurs des primeurs a augmenté de près de 50 %.

Un plan « Bordeaux, ambition 2025 », dont l’élaboration démarre avec l’aide de Kea Partners, doit permettre de retrouver les moyens de la commercialisation de 5,5 millions d’hl.

Le bilan 2016 est quant à lui mitigé, stable à l’export, en réduction en France, mais avec une montée en gamme, au delà de 5 €. Grâce à une bonne récolte (5,77 millions hl), le disponible à la propriété dépasse 13 millions hl, en progrès sauf pour les blancs doux. Le vignoble girondin a légèrement augmenté en raison des VSIG, mais a perdu 400 ha en AOP avec 110 759 ha, exploités globalement par 6 588 déclarants (7 652 en 2012).

Les rouges et les rosés assurent toujours 88 % de la récolte. Les grandes surfaces, hard discount compris, couvrent 83 % de la demande pour la consommation à domicile. Les BIB® représentent 17 % des ventes.

(…)

Lire la suite dans la RVI N°3935 de mai-juin 2017

Previous post

Diageo rachète Casamigos, la téquila de George Clooney

Next post

Cuvée Saphir de Bouvet Ladubay